Menu

Recueil de documentations et de recherches autour de l'œuvre de Michel Clouscard

Category archive

De la modernité : Rousseau ou Sartre

De la modernité : Rousseau ou Sartre

thumbnail of La phénoménologie de classe

Phénoménologie de Classe
Rousseau et Kant face au néo-kantisme (1985)

    Le néo-kantisme va proposer les formes a priori de la phénoménologie de classe propre à la bourgeoisie. La philosophie néo-kantienne sera la réalité de classe. L’être de classe sera l’objectivation de la dérive kantienne. La phénoménologie de la bourgeoisie sera la systématique des pratiques de la raison et de la subjectivité définies par le néo-kantisme. Michel Clouscard.  … Lire la suite

Signification de
“l’Être suprême”
chez Rousseau et Robespierre
par Simon Verdun.

  Contribution  à   la   thèse  de Michel   Clouscard sur   une   Théologie   Politique    Révolutionnaire par   Simon Verdun 2017     Mais si le grand secret du régime monarchique et son intérêt majeur est de tromper les hommes et de colorer du nom de religion la crainte qui doit les maîtriser, afin qu’ils combattent pour leur servitude, comme s’il s’agissait de leur salut, et croient non pas honteux , mais … Lire la suite

Le romanesque, esthétique du relationnel de la bourgeoisie
(Phénoménologie de la bourgeoisie 1)

Madame Bovary, réalisé par Vincente Minnelli et sorti en 1949 – d’après Flaubert.    Dans ” De la modernité : Rousseau ou Sartre”, Michel Clouscard finit par résumer sa théorie de l’idéologie : le néo-kantisme. Mais pour bien comprendre la nature du néo-kantisme, dans la modernité, il faut comprendre le romanesque.  La critique du néo-kantisme va reprendre les enjeux analytiques et les problématiques de la critique classique de l’idéologie, mais en apportant une démarche sociologique et historique inédite … Lire la suite

“la grande distinction entre le mythe féodal et le romanesque”
Etre&Code 3 – II – Le parcours de l’entendement

“Le Bourgeois Gentilhomme” de Molière  dans une mise en scène de Denis Podalydès – 2013   la grande distinction entre le mythe féodal (Tristan et Iseult) et la culture du romanesque     Cette courte présentation n’est pas exhaustive pour une problématique importante. Mais cela peut servir de point de repère.  Beaucoup de lecteurs semblent croire que Clouscard “mythifie” l’amour courtois du mythe féodal. Il n’en Dcans une petite note de bas de page  ( … Lire la suite

“Baudrillard, le Dernier Homme
qui Cligne de l’Œil”
Michel Clouscard (1988)

Le texte original est ici : Juin 1988: Clouscard Baudrillard Sartre Levis-Strauss BAUDRILLARD, LE DERNIER HOMME QUI CLIGNE DE L’ŒIL. Michel Clouscard article paru dans la revue “Digraphe” Section Française des Vigilants de Saint-Just Juin 1988 Numéro 44. Baudrillard va nous permettre d’illustrer tout un travail consacré à l’évolution de la culture bourgeoise, de la Libération à nos jours. C’est un auteur très important non pas à cause de sa production conceptuelle – existe-t-elle? – … Lire la suite

Le projet de “L’Être, la Praxis, le Sujet”
La philosophie de la praxis (1985)

Alors qu’il vient d’établir comment le néo-kantisme comme “langage structuré de l’inconscient de classe”, ensemble théorique et expression de l’anthropologie du libéralisme pouvait être appréhendé au travers des 4 axiomes de son idéologie épistémologique, Clouscard propose ici d’inverser cette logique. La philosophie de la praxis oppose à l’épistémologie néo-kantienne une autre approche du problème de la connaissance. Alors que Husserl souhaite une “refondation” de la philosophie des sciences par la philosophie de la conscience (théorique), … Lire la suite

Ni la contre-révolution libérale,
ni la bureaucratie stalinienne
“De la Modernité : Rousseau ou Sartre” (1985)

 Conclusion Sur les traces de Rousseau : dépasser les deux consensus qui se partagent le monde.   [ Les idéologies de la contre-­révolution libérale et la bureaucratie stalinienne ]   1985      La mise en relation dialectique de notre avant-dernier livre La Bête sauvage (1983) et de celui-ci va nous permettre de définir notre projet, philosophique et politique, en sa totalité. La Bête sauvage propose la radicale critique d’un consensus qui a comme origine la dogmatisation … Lire la suite

“L’Être, le Sujet, la Praxis”
Préface à la Seconde Edition
“De la Modernité : Rousseau ou Sartre”
(2005)

En 2005, Les Editions Delga republiaient  “De la modernité : Rousseau ou Sartre”.  sous le titre “Critique du libéralisme libertaire – Généalogie de la contre-révolution libérale”.   A ce propos, Clouscard rédigeait une préface très intéressante à plus d’un titre. Il y présentait l’ensemble de son travail publié mais également annonçait la rédaction d’un œuvre en voie d’achèvement, notamment “L’Être, le Sujet, la Praxis”.  S.B.    Préface de Michel Clouscard à la 2nde édition de : “De la modernité : Rousseau … Lire la suite

Rousseau, Kant, et le néo-kantisme
La philosophie de la conscience ( 1985 )

Après avoir montré le caractère fondateur de la pensée de Rousseau pour concevoir la modernité, la République, la démocratie, la relation entre la subjectivité et la psyché, le corps social et le corps-sujet et l’ensemble des enjeux philosophies qui permettaient de saisir les problématiques du dépassement des rapports de production, Clouscard opère l’analyse de la régression néo-kantienne, celle d’un grand “renfermement de la pensée bourgeoise”, notamment après la fin du Premier Empire de Napoléon et … Lire la suite

Husserl et Sartre,
le “sujet transcendantal” et la restauration de l’idéalisme subjectif
(“De la Modernité: Rousseau ou Sartre”)

Après avoir montré le caractère fondateur de la pensée de Rousseau pour concevoir la modernité, la République, la démocratie, la relation entre la subjectivité et la psyché, le corps social et le corps-sujet et l’ensemble des enjeux philosophies qui permettaient de saisir les problématiques du dépassement des rapports de production, Clouscard opère l’analyse de la régression néo-kantienne, celle d’un grand “renfermement de la pensée bourgeoise”, notamment après la fin du Premier Empire de Napoléon et … Lire la suite

Aller vers Haut