Le Corps-Sujet
La Genèse du Sujet
Le Subconscient et l’Inconscient du Corps-Sujet.
” La Logique du Concret” (1974 )

Download PDF

Ceci est un extrait de ” La Logique du Concret” de Christian Riochet, étude de “l’Être et le Code”., p 90-91 

( Analytique 29 – Subconscient, inconscient, conscience ; II / Le subconscient et l’inconscient du corps-sujet.  ) 

Cela renvoie à l’analyse du livre 2 de “l’Être et le Code” de Michel Clouscard – la Génétique du Sujet.  

 

II / Le subconscient et l’inconscient du corps-sujet

 

La genèse du sujet explique comment le corps-sujet accède au politique et au relationnel.

Ce qui peut paraître comme le plus naturel, ce par quoi le sujet universel se constitue, le trait commun au primitif et pré-capitaliste, le corps est aussi culture.

La dualité conscience-subconscient renvoie à deux moments historiques du développement du corps.

La relation subconscient-conscience est dialectique. Elle se distribue selon deux grands moments.

 

Dans un premier moment, on peut admettre trois stades.

Au premier stade, de l’organico-affectif, le désir est dynamique, première conscience qui tient réveillé le bébé. La satisfaction du désir est sommeil, premier subconscient.

 Au deuxième stade, du sensori-moteur, le corps est geste, présence au monde par la praxis des mouvements.

Cette présence est la conscience, dépassement du premier stade qui devient subconscient.

Au troisième stade, de la perception et de la sensation formalisées, les deux autres stades sont dépassés, rejetés dans le subconscient.

Le corps-sujet a atteint à un degré de conscience supérieur.

Ainsi s’achève ce premier moment.

 

Mais il sera totalement dépassé lui-même par le deuxième moment qui est celui du passage aux conduites politiques, le corps étant constitué.

Le corps sait maintenant les conduites « naturelles ». il va apprendre les conduites politiques.

Cette première rencontre avec le politique suppose que tout le passé du corps, passé non-historique, soit homogénéisé. C’est le premier subconscient.

Ce premier subconscient est opération de négation du politique, son refus par la somme qu’est le corps. C’est la sexualité, et dans la sexualité, ce moment où tout le subconscient se fait acte, la sensualité.

Le deuxième moment de la sexualité sera au contraire la subordination de cette sexualité première, de cette sensualité, par le politique.

Le subconscient devient non-dit. Le sujet peut passer à l’acquisition de la conscience du politique qui le conduira à la conscience politique, la raison dialectique.

 

Christian Riochet,

” La Logique du Concret”;

1974.