Goldmann, Sartre, Lévi-Strauss
Débats théoriques à l’époque
de “‘L’Être et le Code”
par M. Édouard Delruelle (2015)

Download PDF

thumbnail of Raison dialectique ou raison tragique Goldmann, Sartre, Lévi-Strauss

Nous vous invitons à lire attentivement cet article très intéressant et très didactique pour travailler les débats théorique dans lesquels Clouscard évoluait lors de la rédaction de “l’Être et le Code” (1972) De nombreux enjeux et oppositions dialectiques y sont exposés et permettent d’apprécier la proposition synthétique et le dépassement dialectique que pourrait constituer “l’épistémologie du code” de Clouscard. 

 

Il s’agit d’un article de M. Édouard Delruelle, philosophe belge, né le 12 février 1963 à Liège, professeur d’université, membre de UR de philosophie politique « Matérialités de la politique » de Université de Liège qui a rendu disponible  son travail en Open Source  ( bravo ! mille fois bravo )  sur l’Open Repository and Bibliography de l’Université de Liège. 

 

Quelques repères  dans le cadre présent : 

Entre J.P.Sartre et C.Lévi-Strauss, un débat s’était noué autour de l’épistémologie, notamment autour d’une opposition entre “la raison analytique” et “la raison dialectique”.  Rappelons ici que Sartre avait publié “La Critique de la Raison Dialectique”  en  1960  et  Lévi-Strauss “la Pensée Sauvage” en 1962, et que l’article de M. Delruelle détaille un certain nombres d’articles complémentaires. 

Or, il semblerait que c’est  pourtant Lucien Goldman – alors proche de Gurvitch autre figure éminente de l’université française alors –  qui avait directement et indirectement suscité cette controverse en proposant une approche synthétique dans “Le Dieu Caché – Étude sur la vision tragique dans les « Pensées » de Pascal et dans le théâtre de Racine ” en 1955. 

Comme Clouscard avait pu le reconnaître auprès de son entourage, c’est à partir du travail de Goldmann qu’il avait construit et problématisé son étude sociologique, historique, philosophique et épistémologique d’un “ensemble logico-historique” pré-capitaliste. 

Pour situer mieux les termes historiques du débat qui précède les propositions synthétiques de Clouscard, expliquons que pour Goldman, il y a trois niveaux de la rationalité dans une crise culturelle ou crise épistémologique : 

  • “la raison analytique, où le réel est saisi par décomposition-recomposition, ramenant le tout social aux individus qui le composent (Descartes, Locke, les théories du marché, etc.) ;
  • la raison tragique, qui se caractérise par « la compréhension rigoureuse et précise du monde nouveau créé par l’individualisme rationaliste, mais en même temps par le refus radical d’accepter ce monde comme seule chance et seule perspective de l’homme » 4; qui dessine donc un mouvement de retour à la morale et à la religion, mouvement qui est néanmoins vécu comme impossible, irréalisable  ( …. ) 
  • la raison dialectique, enfin, qui assume la question de la communauté et des valeurs, qui fait accueil à la protestation morale propre au tragique, mais la déploie dans la dimension temporelle de l’avenir, du projet (Hegel, Marx) ” ( Édouard Delruelle ) 

Pour Goldmann, qui inspire l’analyse de Clouscard, le tragique n’est donc qu’une figure intermédiaire :  la pensée tragique, comme celle de Pascal  inaugure  « le grand tournant dans la pensée occidentale de l’atomisme rationaliste ou empiriste vers la pensée dialectique »  

Michel Clouscard s’empare alors du tournant de la “pensée tragique” analysée par Goldmann pour en faire la médiation essentielle pour comprendre la “logique du superstructural” ( livre III Être et Code ) comme passage d’une rationalité relevant encore de la “pensée sauvage” – le mythe – vers le modèle épistémologique de Kant, au travers de la figure du “sujet transcendantal”. Le neo kantisme est alors pense historiquement et sociologiquement. 

La lecture de cet article de M. Edouard Delruelle apporte certaines informations indispensables pour comprendre la “genèse et la structure” de “l’Être et le Code” ( 1972 ) dans les débats théoriques (majeurs) de son temps.  

La lecture de cet article me semble être une étape utile voire  pour l’étude et la compréhension de la problématique de Clouscard dans “L’Être et le Code”, notamment pour mieux percevoir les enjeux et les thématiques de l’introduction (ardue ) de sa thèse d’Etat en 1972. 

Le site internet  de M. Edouard Delruelle, professeur de philosophie politique est très riche et reflète certaines approches et problématiques contemporaines du débat

 http://edouard-delruelle.be/

S.B. 

thumbnail of Raison dialectique ou raison tragique Goldmann, Sartre, Lévi-Strauss
PDF / EDOUARD DELRUELLE / Raison dialectique ou raison tragique Goldmann, Sartre, Lévi-Strauss /

—-