Genèse de la Praxis – Genèse de la Psyché

Download PDF

“L’Être, la Praxis, le Sujet” ( Chemins de la praxis )  comporte deux “niveaux”

Genèse de la Praxis, livre 1 à 7.  :  dialectique  entre l’être, la praxis et le sujet pour le genre, pour la phylogenèse, selon un axe diachronique et un référentiel ethnocentrique pour les populations. Cela aboutit aux conclusions du livre 7. 

Genèse de la Psyché, livre 8 et 9. : dialectique entre le genre, l’individu, le corps-sujet  pour l’individu, dans le parcours de l’ontogenèse 

Pour étudier le sens épistémologique et philosophique de l’articulation de la “Genèse de la Praxis”  et de la “Genèse de la Psyché”, il faut lire le “passage manquant” de “L’Être, la Praxis, le Sujet” dans l’édition Delga ( voir notre article ) 

”  Poursuivre cette genèse de la praxis sans montrer qu’elle débouche sur une genèse de la psyché laissera ouverte l’erreur épistémologique consistant à supposer qu’on ne gagne rien de déterminant à interroger l’universalité de la psyché dans la praxis du point de vue de l’immanence du réel et du rationnel.

Ce serait récuser le procès de production et abandonner le développement décisif de la praxis au flou déserté de l’ontique de l’ontologie de Heidegger ou la donation illégitime de sens selon l’antéprédicatif de Levi-Strauss.

Alors la signification gnoséologique et éthique du développement de la psyché pourrait échapper à Prométhée. On pourrait nous objecter éternellement un positivisme matérialiste de la donation de sens par le procès de production.

Il est donc nécessaire de montrer que la praxis est rejointe par la psyché dans le procès de production. L’étude de la phylogenèse selon le procès de production doit être complétée par l’étude de l’ontogenèse.

L’homme synthétique sera la catégorie qui permettra d’achever la conceptualisation de la distinction entre l’homme originel et l’homme naturel. ”  

Michel Clouscard, 2008 

 

Une fois que  ces deux “ensembles logico-historiques”  commencent à faire sens, on peut alors suivre les contenus spécifiques de la dialectique logico-historique du genre humain.

Les contenus et le sens du parcours dialectique du genre humain et de la subjectivité  sont abordés par Clouscard par la dialectique logico-historique selon la phylogenèse, le genre, le procès de production, l’éthique de la praxis  mais également selon l’ontogenèse, le corps-sujet, le procès de consommation et l’économie politique de la subjectivité. 

C’est à partir de cette base conceptuelle que le discours de “Refondation Féodale” peut faire sens avec l’idée d’une ‘économie politique de la subjectivité”. (à suivre ) 

Contrairement à une “religion naïve” du procès de production, de l’éthique de la praxis, la problématique de Clouscard est l’économie politique de la subjectivité pour déterminer notamment les concept de culture mondaine et de sadisme objectif. 

S.B.