Préface à “L’Être et le Code”
Michel Clouscard ( 2003 )

Download PDF

1-etre-et-code-2004-rectoPréface

à la seconde édition 

(  2003 )

 

En première lecture, littérale et concrète, « L’Etre et le Code » raconte une histoire de France encore inédite.

C’est une histoire secrète qui est révélée : la relation dialectique du procès de production et du procès de consommation – l’armature du réel – qui se traduit par la mise en scène du sérieux et du frivole. Cette dualité se dispose selon de multiples dérives et combinaisons. Elle est délimitée par la dualité de complémentarité et par la contradiction absolue.

C’est la trame même de notre existence.

Encore une vision du monde ?

Tout au contraire.

 En seconde lecture, cette histoire fait apparaître les refondations politiques méconnues et leurs enjeux spirituels ignorés. C’est que [cette histoire] établit ce qui doit être un ensemble logico-historique, référentiel théorique de la dizaine de livres consacrés à la société française, qui ont suivi.

Il ne s’agit rien moins que de révéler le sens de l’histoire.

C’est le passage de l’univers du Vieux Monde à celui de la praxis. La répétition entropique – et ses tentatives de restauration – doit se soumettre aux deux fondamentales créations de cette praxis : le système de la parenté et le mode de production.

L’exogamie monogamique et le mode de production se font constitutifs des catégories existentielles et de la connaissance.

Les livres qui seront consacrés à l’actuelle société française montrent l’aboutissement de cette histoire de France : Mai 68, la parfaite contre révolution libérale, celle de la modernité qui cache le « nouveau réactionnaire”

Michel Clouscard, 2003