“L’Être, le Sujet, la Praxis”
Préface à la Seconde Edition
“De la Modernité : Rousseau ou Sartre”
(2005)

Download PDF

En 2005, Les Editions Delga republiaient  “De la modernité : Rousseau ou Sartre”.  sous le titre “Critique du libéralisme libertaire – Généalogie de la contre-révolution libérale”.  

A ce propos, Clouscard rédigeait une préface très intéressante à plus d’un titre. Il y présentait l’ensemble de son travail publié mais également annonçait la rédaction d’un œuvre en voie d’achèvement, notamment “L’Être, le Sujet, la Praxis”. 

S.B. 

 

Préface de Michel Clouscard
à la 2nde édition de :

“De la modernité : Rousseau ou Sartre”

(2005, Paris, Éditions Delga) 

 

Situons “De la modernité : Rousseau ou Sartre” (1985) dans l’ensemble de nos publications. C’est le sixième livre consacré à l’étude de la société française, le cinquième qui porte sur la société française libérale, le dernier volet du triptyque qui prétend accéder au concept de libéralisme. Ce livre est donc un triple achèvement, une triple maturation.

Il continue et achève notre première publication “L’Être et le Code” (1972), qui est l’étude de la société française de ses origines à la Révolution puisque le sous-titre de notre dernier livre est “De la philosophie de la Révolution française au consensus de la contre-révolution libérale”.

Il continue et achève les quatre livres qui ont suivi, consacrés à l’étude de la mise en place, de la Libération à nos jours, de cette contre-révolution libérale.

“Néo-fascisme et idéologie du désir” (1973) est la première saisie de la mutation de la société française, le bilan de mai 1968, ce 14 juillet des nouvelles couches moyennes, clientèle privilégiée du marché du désir.

“Le Frivole et le Sérieux” (1978) approfondit cette connaissance du libéralisme social libertaire et propose les fondements philosophiques, anthropologiques, éthiques des alliances qui permettraient de lui résister.

Les deux livres qui suivent sont de nouveaux éclairages de cette société mais aussi et surtout l’accession au concept de libéralisme.

 

“Le Capitalisme de la séduction” (1982) définit les mœurs de la nouvelle société. Elles témoignent de la soumission au nouveau marché du désir devenu nécessaire à une expansion capitaliste qui, par ces nouveaux profits, peut éluder la crise.

“La Bête sauvage” (1983) est la reconstitution de la stratégie du libéralisme social libertaire pour ainsi accéder à la connaissance de la nouvelle distribution des classes sociales et pour compléter l’étude de la nouvelle économie politique. On doit alors procéder à une dédogmatisation radicale du marxisme pour proposer la stratégie révolutionnaire qui peut répondre à cette contre-révolution.

 

“De la modernité : Rousseau ou Sartre” (1985) montre le couronnement idéologique du système, les fondements d’une pensée devenue commune aux libéraux, aux sociaux-démocrates, aux contestataires libertaires. En réponse, la philosophie révolutionnaire qui sous-tend les alliances anti-système et qui permet d’organiser leur stratégie.

Les mœurs, les classes sociales, la pensée : ces trois ensembles sont reconstitués chacun selon une synthèse et leur complémentarité permet d’accéder au concept de libéralisme. Nous prétendons ainsi atteindre l’essence même de la réalité. Cette connaissance est nécessaire à la conscience et à la stratégie révolutionnaire en société dite “post-industrielle”.

Bien au-delà de cette synthèse des trois ensembles constitutifs du libéralisme libertaire, mes publications s’acharnent à établir les fondamentaux d’une philosophie de la praxis.

Celle-ci est à double face: “La Métamorphose de la Lutte des Classes” (1996) et le “Traité de l’Amour Fou” (1993) sont les premières réalisations de ce projet. Le mythe de Tristan et Yseult établit l’engendrement réciproque de la psyché et de l’Etat-nation.

 L’aboutissement de ce travail, en voie d’achèvement, sera “L’Être, le sujet et la praxis”.

 

MICHEL CLOUSCARD, 2005 

 


VOIR AUSSI : 

au sujet du titre de “L’Être, Le Sujet, la Praxis” : 

Le passage manquant de “L’Être, la Praxis, le Sujet”